Beauté

Yuka, Quelcosmetic, CleanBeauty : ces applis beauté qui vous sauvent la peau (ou pas)

Hello ! Aujourd’hui, je vais te parler de ces fameuses applications beauté qui scannent tes produits cosmétiques chouchous et ruinent tous tes espoirs en leur mettant un 23/100 (et encore je suis gentille) ou alors un C (pour un classement allant de A à D, ça ne fait pas beaucoup quand même).

Ça ne te dis vraiment rien ? Yuka, CleanBeauty, INCIBeauty, QuelCosmetic ? Non, toujours pas ?

Comment ça fonctionne ?

Les applications cosmétiques ont pour but de t’aider à mieux consommer. C’est super simple, tu vois un produit qui te plaît en magasin, tu le scannes sur l’application et hop le tour est joué ! Suivant les applis, tu obtiens soit une note sur 100 soit une lettre allant de A à D.

Les notes obtenues sont principalement basées sur la composition de tes produits cosmétiques en analysant les allergènes, les perturbateurs endocriniens et tout le tralala.

Mais il y a un hic ! (trop facile sinon haha)

Si tu scannes le même produit sur les différentes applications et bah, souvent la note sera complètement différente… C’est impossible me dis-tu ? Essaie et tu verras !

Alors sont-elles réellement fiables ? Pour t’aider, nous allons nous intéresser aux deux applications beauté les plus connues : Yuka et QuelCosmetic.

YUKA

Logo Yuka

Yuka est une application développée en 2017 par deux frères Benoît et François Martin et une femme Julie Chapon.

Alors tout d’abord, tu dois savoir quelque chose de super important : Yuka est de base une appli alimentaire. Elle n’est pas spécialiste des cosmétiques.

C’est l’application la plus téléchargée en France, t’imagines ?!

Mais bon, malgré ça il y a pas mal de points à savoir :

Yuka scanne les ingrédients de ta dernière trouvaille (une super crème de jour promettant d’effacer les signes de ta nuit de 4H) mais ne prend pas en compte les concentrations… Et oui, il faut savoir que quand tu lis ta liste INCI (International Nomenclature of Cosmetic Ingredients, la liste des ingrédients en gros), ils sont classés dans un ordre bien précis. Le classement des ingrédients se fait par concentration : de la plus élevée à la plus faible. A savoir : les ingrédients dont la concentration est inférieure à 1% sont placés en fin de liste sans ordre particulier.

Les sources des articles ou des études sur les ingrédients incriminés ne sont pas toujours visibles.

Les listes INCI sont rarement mises à jour.

En plus, chaque personne, même toi si si, peut modifier la composition d’un produit… Alors oui, il y a tout de même une vérification mais non immédiate.

Et pour finir, un produit bien noté sur Yuka n’est pas forcément adapté à ta peau ou tes cheveux donc prends en compte les conseils donnés par les expertes (si il y en a évidemment).

Mes conseils

Yuka c’est pas mal niveau concept et tout, et puis il faut le dire, ça nous aide bien quand même. Alors oui pour se guider mais ne te fies pas seulement à ça et surtout réserve-le plutôt pour l’alimentaire.

Si jamais ta super crème est mal notée, renseigne-toi ! Regarde où se trouve l’ingrédient incriminé dans ta liste INCI et pourquoi est-il mauvais ? Mais rappelle-toi que la Réglementation Cosmétique Européenne est une des plus stricte du monde donc no soucyyy (sauf si tu as des allergies particulières évidemment).

Télécharger Yuka

QuelCosmetic

Bon ici on est clairement sur le même principe que Yuka mais (oui il y a toujours un mais avec moi héhé), cette fois-ci l’appli est spécialisée dans les cosmétiques. Elle a été créée par UFC Que Choisir et personnellement c’est celle que j’utilise pour me guider dans l’achat de mes produits, même si je ne la suis que très rarement à la lettre.

Ce que j’aime, c’est qu’elle différencie les scores en fonction de la cible : bébés, femmes enceintes, enfants/ados et adultes. Bah ouais, parce que ma crème anti-cellulite pas sûre qu’elle convienne à un bébé de 3 ans alors que pour moi elle est top…

Cette fois-ci l’application beauté prend en compte les concentrations des ingrédients et est souvent mise à jour (bon n’empêche que ça ne fait pas de mal de vérifier quand même).

Télécharger QuelCosmetic

Conclusion

Je dis OUI à ces applis mais avec modération. Pour se guider, décrypter plus facilement ses cosmétiques pref’ c’est ok, mais on fait un effort pour comprendre le pourquoi du comment et faire la part des choses.